Signes : le statut du signe, encore – si tout est signe, rien ne l’est – cf. L’autre langue, la langue de l’immédiat ; signes dissous, signes que personne encore n’a utilisés, bâti de langue autour ; ils sont prêts à tout, je veux dire, à signifier ce que l’on veut – j’invite à s’en emparer, à leur faire dire.

 

La paille écrasée – de l’humilité à la grandeur ; tout ce que ça pourrait vouloir dire, un réseau d’une complexité à faire pâlir nos signes les plus complexes – et s’il était unique, à signifier une seule fois, pour un seul, pour Toi ?

 

 

[Trégor, hiver 2006]

 

 

Et ces signes que l’on trouve par terre, et qui furent ? Signifient-ils encore, et pour qui ? Il importe de les récolter, d’en établir l’impossible cadastre :

 

 

 

[Serinchamps, automne 2006]

 

Voyez celui-ci : au signe qu’il a été s’est substitué l’Informe, l’Anti-signe. De la couleur répartie arbitrairement, qui sait encore la Flèche ? Le passant passe, en lui marchant dessus. Le photographe fixe, entomologiste cruel. Le message, vous le trouverez, il n’en doute pas . IL EST IMPOSSIBLE DE NE PAS SIGNIFIER.

 

 

 

Ah, simplifions ! Ici la lumière se concentre, dans un impossible au-delà. Et si notre vie dépendait de l’interprétation de ces deux bâtons noirs, dont on ne nous livre que les extrémités, et la couronne de lumière qui dit tout leur pouvoir de signifier ? Il est plus confortable de considérer le tout dans une visée esthétique – cette photo serait prise pour vous plaire, ainsi vous seriez libéré (e/s) du devoir d’aller plus loin, de comprendre (je sens que vous aimeriez que je vous dise qu’il ne s’agit que de la partie supérieure d’un H, quelque part). Que cette photo vous hante, qu’elle revienne le soir, qu’elle vous parle la nuit, tel est mon souhait.

 

 

[Trégor, hiver 2006]

 

 

Proche du signe : En cet autre pays,  déjà vu donc revoyons-le, une invitation au voyage impossible, celui qu’on ne fera pas ; c’est trop loin la mort, je ne ferai ce voyage qu’une fois, je ne vous en rapporterai rien.

 

 

[Serinchamps, automne 2006]

 

Well, Archie, are you sure you’re all right ?

 

Not to worry, folks – I’ll be there next week…

 

Archibald