Aujourd’hui à Rome encore, mais en texte uniquement. Il faudrait pas mal d’imprudence pour illustrer, du moins explicitement, le texte en question :

Rose Églantine sous le pont
de vos jambes accouplées
je passe lentement
regardant
bien à droite
bien à gauche
comme le veulent les mamans

quand j’atteins l’autre rive
rendu
il n’y a plus de pont

sauté le pont
sous vos mines joyeuses
et boum et boum et boum

fleuve noir et lent de la nuit
sur trois corps

flash de Weegee
ici, et là, et là

Roma città aperta

On pourra toujours illustrer avec une photo célèbre du photographe (Arthur H. Fellig, dit Weegee) qui, métaphoriquement, traverse tout le texte. Mon choix se porte sur Tenement Penthouse, mais je ne possède pas de droits sur la photo, et il faudra que vous la débusquiez par vos propres moyens (ça ne devrait pas être trop difficile). Quant au film de Rossellini, c’est le même problème en plus grand…

 

Well, you’ve got your work cut out, as they say…

 

See you,

 

Archibald