Aujourd’hui, un divertimento, Une histoire romaine. Cela se passe en juillet 2006, Via dei Condotti, c’est donc là qu’ont été prises les trois photos de cette historiette.

Il fait vraiment chaud et le soir, ce n’est pas pour tout de suite :

Je rapporte un beau collier de chez Bulgari , je veux dire que je me marre/mire en prenant la photo :

Je médite sur les avantages qu’il y aurait eu à ne pas sortir et j’explique pourquoi je suis sorti tout de même :

Rose Églantine
à quoi bon descendre à cette heure
le Corso ?
le vin est plus frais dans la chambre
l’été y bat moins fort
la vie y garde un peu
la légèreté de vos robes

je sais chaque chose a besoin
de votre regard
et chaque chose c’est aussi
chaque passante chaque passant
que l’été a soumis

votre regard mais aussi
vos cheveux leur mouvement
vos lèvres vos doigts

quelle raclée j’ai prise
dans mon corps rejeté sur la plage
plus un vaisseau ne bouge


les bruits de Rome sont revenus
heurter aux volets
s’inviter dans la chambre

et si on le descendait
ce Corso ?
je sais je suis fou mais me voilà prêt
à vous partager

 

 

Una storia semplice, aurait dit Leonardo Sciascia… Vraiment ?

 

See you next week…

 

Archibald